François Berléand écrivain

Acteur ‘bankable’ à l’humour so british voire cynique, François Berléand a décidé de surprendre son monde en préférant comme moyen d’expression l’écriture au cinéma.
Berléand n’est pas, en effet, une célébrité comme une autre : il est le fils de l’homme invisible. Car c’est à partir de cette blague de son père, en apparence insignifiante, que la vie du petit garçon bascule dans l’angoisse et la solitude. François Berléand se livre alors pudiquement, mais avec audace, détaillant l’engrenage qui le fait basculer dans une folie douce-amère.

L’histoire :
« Je m’appelle François Berléand, j’ai presque onze ans, je ne prends pas la parole sans y avoir été invité par un adulte, je mange de tout, mais je n’ai pas une grande passion pour les carottes râpées, les endives et les épinards. Je ne pose pas spécialement de problèmes. Dans ma chambre j’ai un piano, une radio, un bureau et une grande armoire en teck. Et je suis le fils de l’homme invisible. »
Un soir d’hiver, dans la famille Berléand, le père de François, qui a sans doute abusé de la vodka, déclare à son fils : « De toute façon, toi, tu es le fils de l’homme invisible. » Cela ne fait rire personne autour de la table, et personne ne vient démentir le père de François. C’est le début d’une singulière et terrible histoire d’enfance et d’adolescence, chahutée tout d’abord, puis brisée peu à peu par ce faux secret qui n’est qu’une mauvaise blague. Au début, c’est très amusant d’être le fils de l’homme invisible, mais, dès lors qu’on se met à y croire, cela peut devenir angoissant, poignant, tragique. Ainsi les années de lycée du petit François se déroulent-elles dans ce climat tragi-comique où, inexorablement, la peur de l’enfant s’installe : il est différent des autres, sûrement pas très normal, peut-être mongolien. Ses parents le lui ont toujours caché pour ne pas lui faire de la peine.
Voilà des années que, d’interview en interview, François Berléand raconte sa drôle d’histoire. Il aura attendu le temps et le recul nécessaires pour l’écrire enfin.

Une bonne idée cadeau pour Noël

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour François Berléand écrivain

  1. laetitia dit :

    Excellent cette nouvelle, merci, j\’adore l\’acteur, et l\’homme m\’intrigue alors ça me donne envie de rentrer dans son univers et oui, bonne idée de cadeau de Noël…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s