Musée de l’Orangerie

Profitant de la gratuité des musées, je suis allée au Musée de l’Orangerie pour admirer les Nymphéas de Claude Monet qui est l’un de mes peintres préférés.
L’Orangerie a été construite en 1852 pour accueillir, comme son nom l’indique, les orangers du jardin des Tuileries. Sous la Troisième République, le bâtiment a aussi bien servi de dépôt de matériel militaire que de lieu d’accueil pour des manifestations sportives ou patriotiques. L’Orangerie a été confiée à l’administration des Beaux Arts en 1921.

Et là quel bonheur. Grâce à l’ouverture pratiquée au plafond, les Nymphéas sont éclairées à la lumière du jour. Les Nymphéas y ont été installées en 1927, après plus de 12 années de travail du peintre. Les toiles sont réparties sur 2 pièces.
Le sous-sol est dédié à la collection Jean Walter et Paul Guillaume qui comprend des œuvres de Renoir, Cézanne, le Douanier Rousseau ou encore Matisse, Picasso Modigliani, Soutine, Utrillo et Marie Laurencin

En 1918, Claude Monet choisit de faire don à la France de deux toiles. Il y travaillera jusqu’à sa mort en 1926. S’il a entièrement décidé de l’aménagement intérieur du musée, le peintre ne verra jamais ses toiles installées, ses étangs bleu-verts courir sur cent mètres de long et deux mètres de hauteur dans leurs salles circulaires.

Cette visite m’a donné envie d’aller à la fondation Monet à Giverny pour y découvrir les fameux nymphéas.

Publicités
Cet article a été publié dans Musée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s